Accueil Définitions
Situé dans le sud de l'Indre à 300km de Paris, la famille Barrier vous présente son hébergement au centre de la France, proche d'Aigurande, La Châtre, Argenton sur Creuse et Gargilesse.
Nous vous accueillons en chambres et table d'hôtes de Pâques à la Toussaints.
 
   
  • Ce que dit la Loi.
• Chambres d'hôtes :
  - art.L324-3 : Les chambres d'hôtes sont des chambres meublées situées chez l'habitant en vue d'accueillir des touristes, à titre onéreux, pour une ou plusieurs nuitées, assorties de prestations.
  - art.D324-13 : L'activité de location de chambres d'hôtes mentionnée à l'article L.324-3 est la fourniture groupée de la nuitée et du petit déjeuner. Elle est limitée à un nombre maximal de cinq chambres pour une capacité d'accueil de quinze personnes. L'accueil est assuré par l'habitant.
  - art.D324-14 : Chaque chambre d'hôte donne accès à une salle d'eau et à un WC. Elle est en conformité avec les réglementations en vigueur dans les domaines de l'hygiène, de la sécurité et de la salubrité. La location est assortie, au minimum, de la fourniture du linge de maison.

  - Note : L'exploitant n'est nullement tenu d'adhérer à un réseau ou label quelconque.

• Tables d'hôtes :
  - Principe : Il n'existe pas de définition légale de la table d'hôte mais il s'agit de servir, dans une salle à manger de caractère familial, un repas traditionnel à base de produits régionaux, issus autant que possible de produits soit d'exploitations agricoles, soit du terroir.

  - Pour distinguer l'activité de tables d'hôtes de celle de restauration traditionnelle, quatre conditions cumulatives doivent être respectées :
  • constituer un complément de l'activité d'hébergement;
  • proposer un seul menu (sans possibilité de choisir les entrées, plats ou desserts) et une cuisine de qualité composée d'ingrédients du terroir;
  • servir le repas à la table familiale (il n'est donc pas possible de disposer plusieurs tables dans une salle réservée à cet effet);
  • offrir une capacité d'accueil limitée à celle de l'hébergement.

  - Note : Aux termes d'une réponse ministérielle (publiée au J.O. de l'Assemblée nationale en date du 26 avril 1999, page 2547), si l'une des conditions n'est pas respectée, la table d'hôtes devient un restaurant.
  - Source : Inforeg (chambre de commerce et d'industrie de Paris). Chambres et Tables
  - La totalité du décret est à votre disposition. Décret